LA MALADIE,  LES TEMOIGNAGES

Témoignage Parkinson : “la maladie est lourde à porter”

Danielle Courtin, tout sourire, malgré la maladie. 
© Photo NR

Membre de l’association France Parkinson 79, Danielle Courtin a découvert la maladie en octobre 2009 après un diagnostic établi par un neurologue. « J’ai annoncé ma maladie à mes collègues dès le lendemain. J’avais la chance de travailler dans une équipe extraordinaire, qui m’a épaulée et soutenue jusqu’à ma retraite », confie-t-elle.
Mais la Parthenaisienne a longtemps traversé une mauvaise période de solitude. « La maladie est lourde à porter pour la personne qui en souffre mais aussi pour l’entourage. » Cette patiente a également dû surmonter les regards des autres. « Des gens ont peur de blesser en demandant des nouvelles, ils préfèrent des espaces les visites et les coups de téléphone. Pour d’autres, la maladie n’est pas si terrible ou comme elle est neurologique, elle s’apparenterait à de la folie. Alors, j’étais devenue inintéressante », témoigne-t-elle, sans parvenir à maîtriser son émotion.
C’est finalement par l’intermédiaire d’une aidante que Danielle Courtin rentre en contact avec France Parkinson 79. « Nous avons participé à une ou deux marches. Nous avons vite compris que là on pourrait trouver du réconfort. » Grâce à l’association, son mari, Jean-Paul, a bénéficié d’une formation d’aidant pour faciliter son quotidien et les rencontres se sont multipliées. « Notre cercle d’amis s’est tout simplement agrandi », assure-t-elle.
A son tour, Danielle Courtin souhaite donner de la force aux malades et aidants en s’impliquant sur la permanence de Parthenay. « Il m’a fallu du temps pour franchir le pas. Aujourd’hui, j’ai envie de partager ce que j’ai reçu et tout mettre en œuvre pour aider les autres. »

Témoignage publié sur: www.lanouvellerepublique.fr

Leave a Reply