LA MALADIE

Parkinson: les problèmes d’absorption liés à la lévodopa et aux protéines

La lévodopa demeure le traitement de référence de la maladie de Parkinson. La plupart des personnes diagnostiquées se font prescrire ce médicament. La lévodopa se trouve dans une variété de formulations, notamment :

• combinaison lévodopa et carbidopa, appelée Apo-Levocarb ou lévodopa-carbidopa (SinemetMD et Sinemet CRMD DuodopaMD);

• combinaison lévodopa et bensérazide (ProlopaMD);

• combinaison lévodopa, carbidopa et entacapone (StalevoMD).

Chez certaines personnes qui prennent de la lévodopa, on remarque une diminution de l’efficacité du médicament lorsqu’il est pris avec un repas ou une collation riche en protéines ou peu de temps après. Toutes les personnes atteintes de la maladie de Parkinson n’éprouvent pas toutes ce problème, par contre celles qui l’éprouvent ont l’impression que de manger des aliments riches en protéines avec leur dose de lévodopa interrompt l’absorption et l’efficacité du médicament.

Les protéines peuvent-elles nuire à l’absorption de la lévodopa?

Lors de la digestion, tous les types de protéines se décomposent et se transforment en acides aminés, leurs principales composantes. La paroi du tube digestif contient de nombreux récepteurs conçus pour absorber et transporter les acides aminés dans le sang jusqu’au cerveau. Ces mêmes récepteurs sont utilisés pour absorber la lévodopa.

Le tube digestif ne contient qu’un nombre limité de récepteurs et, chez certains patients, les acides aminés provenant de sources alimentaires sont absorbés en premier (avant les comprimés), réduisant ainsi la quantité de médicament ingéré. Ce qui signifie que le médicament n’agit pas efficacement et n’entraîne pas le soulagement optimal des symptômes. L’absorption du médicament demeure faible jusqu’à ce que les protéines aient avancé dans le système digestif.

Qu’est-ce que cela signifie, pour moi?

Le fait de diminuer le dosage d’un médicament diffère chez chacun. Certains trouvent que le médicament tarde à faire effet et les laisse dans un état « off » plus longtemps qu’à l’habitude. D’autres ressentent un « échec du traitement », soit une totale inefficacité du médicament.

Si vous êtes préoccupé par votre capacité à absorber de la lévodopa, il est recommandé d’en discuter avec votre équipe soignante. Un conseil avant de prendre votre rendez-vous, notez sur papier le degré d’efficacité de votre médicament.

Quand vous prenez un médicament, indiquez :
• ce que vous avez mangé en le prenant ainsi que le contenu de votre repas principal ou de votre collation; • l’intervalle de temps entre la prise de votre médicament et votre repas principal;
• l’efficacité de votre médicament au moment où vous mangez.

Si vous croyez que les protéines que vous ingérez nuisent à l’absorption adéquate de la lévodopa, vous ne devez pas modifier le dosage de votre médicament sans en parler d’abord à votre médecin. Pour une gestion efficace de la maladie de Parkinson, vous devez respecter l’horaire strict de votre médication. Modifiez plutôt vos repas et vos collations, et non le posologie de votre médicament.

Dois-je prendre de la lévodopa avec ma collation?

Plusieurs ne partagent pas la même opinion sur cette question. En général, il est conseillé de prendre une légère collation, sans protéines, avec votre lévodopa pour en faciliter la digestion.

Les aliments à considérer incluent les fruits, les craquelins et la compote de pommes.

Si j’éprouve un problème d’absorption en lien avec la prise de protéines, quels sont les aliments à éviter avec ma dose prévue de lévodopa?
Les aliments riches en protéines qu’il faut éviter d’ingérer en grande quantité incluent :

  • les produits laitiers riches en protéines, notamment le yogourt, la crème glacée, le beurre, le fromage
    et le fromage cottage (un peu de le lait dans le café, le thé ou les céréales est généralement bien toléré);
  • les boissons aux amandes, au soja, au riz et à base de chanvre;
  • les œufs et succédanés d’œuf (un œuf est permis, mais sans bacon ni saucisse);
  • toutes les viandes, les volailles et les poissons;
  • les noix (incluant le beurre d’arachides et les produits à tartiner);
  • les graines de tournesol et toutes autres graines, comme celles de la citrouille, du lin et du sésame;
  • les haricots et les pois;
  • le soja (y compris le tofu et le tempeh);
  • les crèmes pâtissières et poudings;
  • les suppléments alimentaires (Ensure, BoostMD et autres produits semblables qui contiennent une teneur élevée en protéines), telles les poudres de lactosérum et de protéines.

Les protéines sont essentielles à une bonne nutrition et à une bonne santé. Si vous trouvez que les protéines nuisent à l’absorption de la lévodopa, n’arrêtez pas de manger des protéines sans avoir obtenu l’avis de votre médecin. Planifiez plutôt vos repas et collations en fonction de votre horaire de médication. Des aliments riches en protéines toujours en même quantité peuvent être ingérés une heure avant ou après la prise de votre médicament.

Une alimentation saine est importante pour votre état de santé en général.

Source: www.parkinson.ca

Leave a Reply