LA MALADIE,  LES NON CLASSES

Communiquer efficacement avec les personnes atteintes de la maladie de Parkinson.

De nombreuses personnes atteintes de la maladie de Parkinson éprouvent des problèmes de communication découlant de symptômes moteurs et non moteurs. La capacité des personnes atteintes à fonctionner et à interagir avec les autres peut varier selon qu’elles sont sous l’effet actif ou inactif des médicaments. Le présent document d’aide a pour but de présenter un aperçu général des problèmes de communication entraînés par la maladie de Parkinson et de fournir quelques conseils aux partenaires de soins.

Les symptômes suivants de la maladie de Parkinson sont susceptibles d’entraîner des problèmes de communication : la lenteur de l’élocution, une expression faciale figée et des changements cognitifs. Dans le cas des changements cognitifs, une détérioration des habiletés du langage, de la capacité à comprendre les signes non verbaux et de la rapidité du processus de pensée (bradyphrénie) peut entraîner un retard et parfois une confusion dans le processus de communication.

Voici quelques conseils pour communiquer efficacement avec une personne atteinte de la maladie de Parkinson :

  • Choisissez des moments où la personne atteinte est sous l’effet actif des médicaments pour parler de sujets importants.
  • Faites attention à la façon dont vous parlez ainsi qu’à ce que vous dites. Parlez clairement en faisant de courtes phrases et soyez attentif au ton de votre voix. Par exemple, évitez de paraître impatient ou frustré.
  • Laissez du temps à la personne pour répondre.
  • Soyez un interlocuteur actif grâce à des signes non verbaux, comme des hochements de tête, uncontact physique (toucher le bras de la personne) ou visuel (si c’est culturellement approprié).
  • Invitez la personne à parler fort lorsqu’elle répond.
  • Demandez à la personne ce qu’elle ressent ou ce à quoi elle pense lorsque son expression faciale masque ses réponses.
  • Faites des gestes en plus d’utiliser des mots.

est important de souligner que toutes les personnes atteintes de la maladie de Parkinson et qui ont des problèmes de communication n’ont pas nécessairement des problèmes cognitifs ou ne sont pas en train d’en développer. Inversement, lorsqu’une personne atteinte de la maladie éprouve des problèmes cognitifs, des problèmes de communication, comme ceux mentionnés plus haut, peuvent faire paraître leurs symptômes pires qu’ils le sont. La perte d’aptitudes à la communication due à la maladie de Parkinson peut cacher des changements cognitifs. Pour aider les professionnels de la santé à déterminer la cause des problèmes de communication d’une personne, il peut être très utile que les partenaires de soins prennent note de leurs observations.

Communiquez avec un orthophoniste pour obtenir une évaluation et des suggestions pour améliorer les aptitudes à la communication.

Souce : www.parkinson.ca

Leave a Reply