LA MALADIE,  LA RECHERCHE

Attention à ne pas consommer trop de calcium avec la maladie de Parkinson

Plus de 150.000 personnes  souffrent de maladie de Parkinson en France. Il s’agit de la deuxième maladie neurologique la plus fréquente après la maladie d’Alzheimer. Une étude de l’université de Cambridge vient de permettre de découvrir l’influence du calcium dans le développement de la maladie.

La maladie de Parkinson se caractérise, avant tout, par une difficulté à se mouvoir, des tremblements des membres au repos et une raideur musculaire. Elle survient, chez la plupart des malades, entre l’âge de 50 ans et 70 ans. Mais elle peut aussi, dans de rares cas, se déclarer avant.

Trop de calcium peut tuer les cellules cérébrales

Des chercheurs de l’université de Cambridge, en Angleterre, ont étudié le rôle du calcium dans le développement de la maladie de Parkinson. Leurs conclusions  sont parues dans la revue Nature Communications.

Une protéine, l’alpha-synucléine, est associée au développement de la maladie de Parkinson. Or, le calcium interagirait avec cette protéine et les cellules cérébrales. Ainsi, un niveau de calcium trop important au niveau des cellules nerveuses rompt l’équilibre et provoque une agrégation favorisant le développement de la maladie de Parkinson.

Cette découverte va permettre d’avancer dans la compréhension du développement de la maladie de Parkinson et de, peut-être, mettre au point des médicaments à même de bloquer cet excès de calcium dans l’organisme.

Article publié sur www.santemagazine.fr

Leave a Reply